Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

31 octobre 2015

Let’s go native, ou, Le sens (bien) caché…

Classé dans : Danse, Musique — Miklos @ 0:56


Ani’qu Ne’chawu’nani’, chant Arapaho (source)
Cliquer pour agrandir.

C’est en regardant sur Mezzo l’étonnante et souvent poétique et magique (et parfois curieusement kitsch) chorégraphie Voyageurs immobiles de P. Gentry et M. Underwood que j’ai été surpris d’entendre une chanson apprise dans mon enfance, sans que j’en aie compris alors les paroles : le web n’existait pas comme moyen universel de recherche de sens et de vérité.

Mais maintenant… Quelques clics m’ont permis de trouver deux sources francophones très estimées sur l’Internet – Wikipedia et YouTube – indiquant qu’il s’agissait d’une chanson en iroquois (langue que je ne pratiquais pas alors ; ni, d’ailleurs, maintenant, mais quoi doit être d’une ambiguïté extrême, les dites sources consultées en fournissant des traductions qui ne semblent pas avoir de rapport entre elles (sauf peut-être à en faire des analyses métaphysiques profondes pour en extraire les sens cachés) :

« Iroquois »

Traduction Wikipedia

Traduction YouTube

Ani’qu ne’chawu’nani’ (´2)

Awa’wa biqana’kaye’na (´2)

Iyahu’h ni’bithi’ti (´2)

Quand le soir descend au village indien

Le sorcier apparaît dans la vallée

Et le voilà qui arrive !

Père, aie pitié de moi,
Car je meurs de soif,
Tout a disparu – je n’ai rien à manger.

La source commune à ces citations – et à toutes celles qu’on a pu trouver – semble être un rapport scientifique datant de 1897 (cf. image ci-dessus) dans laquelle cette chanson est décrite comme un des plus tristes chants des danses des esprits des Arapahos – tribu amé­rin­dienne qui n’a rien à voir avec les Iroquois – et dont la signi­fication correspond à celle fournie dans YouTube. Quant à la Wikipedia, même le lien vers l’enregistrement sonore de la dite chanson ne fonctionne pas. Et pourtant, ce n’est pas si sorcier que ça.

Pour en revenir à la chorégraphie, j’y ai retrouvé une autre chanson de mon enfance aux paroles quelques peu mystérieuses : « Koukaboura rit dans l’eucalyptus… ». Si je savais alors ce qu’était un eucalyptus – il y en avait plein là où j’avais grandi – je n’avais aucune idée qui (ou quoi) était ce fameux Koukaboura. En tout cas, ça faisait très tribal.

Et là aussi les clics m’ont révélé qu’il s’agissait d’une chanson australienne composée un beau dimanche de 1932 par une professeure de musique, Marion Sinclair (et qui n’a donc rien de parti­cu­liè­rement tribal). Le K. en question (Kookaburra dans l’original) est un oiseau australien, sorte de martin-chasseur (ça m’éclaire bien, ça), appelé Dacelo en français (tout aussi clair comme explication). Que ce soit en anglais (langue utilisée dans cette chorégraphie) ou en français, il y a bien un côté rigolard dans l’affaire, en tout cas bien plus que notre triste mélopée iroquoise arapaho : pas étonnant, cet oiseau aime bien se fendre la poire.

Bookmark and Share

2 commentaires »

  1. « le web n’existait pas comme moyen universel de recherche de sens et de vérité »

    Sauf que !
    Que wikipedia est l’oeuvre de contributaires anonymes, et que YouTube fonctionne principalement sur la publicité!

    Où se cache la vérité dans tout ça? Les mercenaires sont présent dans le champ de bataille idéologique, comme sur tous les champs de bataille!

    Ces 10 dernières années, de nombreuses personnalités publiques ont eu maille à partir avec wikipedia…faire entendre leur propre voix sur leur propre profil révèle de
    l’impossible!

    Le système de « source », sans juger de la qualité de la source, fait que l’on peut faire dire n’importe quoi aux « sources ».
    Leur traitement de l’actualité est tout aussi hilarant, en ce sens qu’ils défendent la propagande otanesque en s’affirmant objectifs.

    YouTube, et ses cercles concentriques, qui vous propose les affiliés de votre recherche initiale, quand bien vous êtes en mode « multi-tasking » … bon, allez.

    Voussavez bien tout ceçi

    Commentaire par tribal — 1 novembre 2015 @ 18:29

  2. J’avais – bien évidemment (il suffit de lire ce que j’écris ici depuis plus de 10 ans sur le Web, sur la WP et sur l’information en général, par exemple ceci en 2007 – j’avais écrit cette phrase au second degré, ironiquement. On disait autrefois que « Si c’est écrit dans l’journal c’est qu’c'est vrai« , et aujourd’hui on le dit du Web… mais cette vox populi n’est pas la vox dei. Quant à l’analyse de WP, Nick Carr (que j’ai cité ici dès 2005) en avait fait de très pertinentes. Et enfin, sur l’influence de la publicité, ceci (en 2005 aussi).

    Commentaire par Miklos — 1 novembre 2015 @ 19:27

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos