Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

28 février 2005

Passages

Classé dans : Littérature — Miklos @ 2:00

Before one goes through the gate
one may not be aware there is a gate
One may think there is a gate to go through
and look a long time for it
without finding it
One may find it and
it may not open
If it opens one may be through it
As one goes through it
one sees that the gate one went through
was the self that went through it
no one went through a gate
there was no gate to go through
no one ever found a gate
no one ever realized there was never a gate
 
- R. D. Laing, in « Knots »

Bookmark and Share

Pas de commentaire »

  1. "a gate to go though" ou to go through ?

    Commentaire par nosferatu — 28 février 2005 @ 2:08

  2. 3ème ligne

    Commentaire par nosferatu — 28 février 2005 @ 2:09

  3. Merci, c’est corrigé. Comme ce n’est pas du copié-collé mais recopié d’un de mes livres, et en plus comme mon clavier me fait parfois des surprises hoquetantes…

    Commentaire par miklos — 28 février 2005 @ 2:12

  4. C’est intéressant, au fond, comme les gens réagissent bien plus souvent sur la forme que sur le fond. Peut-être n’y a-t-il pas de fond ? Je ne dis pas cela pour critiquer la correction, mais pour suscuter la critique.

    Commentaire par miklos — 28 février 2005 @ 2:15

  5. Quand nous ne sommes pas prêts pour l’initiation nous n’entendons goutte.

    Commentaire par hugoindigo — 28 février 2005 @ 2:15

  6. Et pourtant, le bruit d’une goutte qui tombe…

    Commentaire par miklos — 28 février 2005 @ 2:17

  7. * susciter

    Zut, voilà que je réagis sur la forme…

    Commentaire par miklos — 28 février 2005 @ 2:17

  8. JE n’entend goutte, ;-) Je veux dire qu’il faut se trouver en face de CETTE porte pour commencer à l’envisager. Cool!

    Commentaire par hugoindigo — 28 février 2005 @ 3:36

  9. Dans la forme, il y a le côté esthétique avant tout… Le fond demande une certaine distance par rapport aux faits, aux événements… Cette distance est-elle encore possible dans notre société ? Je vois tellement de personnes qui se précipitent qui s’agitent, et peu méditent sur leur existence… peu font une pause pour regarder… regarder les autres… regarder les choses… laisser ses sens en éveil… parfois la musique est plus importante que les paroles…

    Commentaire par phedre — 28 février 2005 @ 7:17

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos