Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

19 mai 2005

Pourquoi écrire

Classé dans : Littérature — Miklos @ 8:29

Écrire “nous permet à la fois de construire notre identité propre, notre « moi » et de nous ouvrir sur le monde1” : le faire nous contraint à verbaliser et à organiser ce que nous voyons, ressentons ou pensons — autrement dit, ce que nous vivons, faisons ou subissons. En lui donnant forme, nous en prenons conscience ; en le fixant, nous enrichissons notre mémoire. L’écriture est un miroir qui nous renvoie, selon le moment ou la personne, une vision analytique et claire, confuse et fausse, poétique et imaginée, factuelle ou terre-à-terre ; tout, de la note télégraphique aux épanchements infinis, du journal structuré à la fiction romanesque, du cri éperdu dans la nuit à la réflexion lucide, de la citation à la création, participe à la construction de nos traces personnelles. Leur poids peut nous accabler et nous plomber sur notre chemin, ou, à l’inverse, nous aider à nous y hisser, parfois dans la douleur, parfois joyeusement. L’écriture ne peut manquer de nous affecter, et ainsi de se transformer elle-même au cours du temps qui passe.


1 Roger T. Pédauque, Les déplacements documentaires, document de travail du STIC-SHS-CNRS, 2005.

___________________
Voir aussi les articles (liste générée automatiquement) :

Pas de commentaire »

  1. "nous accabler et nous plomber sur notre chemin, ou, à l’inverse, nous aider à nous y hisser, parfois dans la douleur, parfois joyeusement."

    Je retiens.

    Commentaire par kliban — 19 mai 2005 @ 10:01

  2. Voilà pourquoi je n’écris pas. Car cela transforme la vie, et la vie est plus fluide, trop fluide, et je souhaite qu’elle le reste. Sauf si je dois attraper la vie comme sous le microscope, pour la disséquer. Sinon, je me méfie de l’écriture comme d’un acte magique.

    Commentaire par hugoindigo — 20 mai 2005 @ 23:25

  3. L’écriture n’est que le produit de l’esprit, ce n’est pas quelque chose qui viendrait des astres pour élucider ce qui ne peut finalement l’être que par le vécu. Il n’y a là aucune magie que celle d’être un homme et de pouvoir penser et réfléchir. C’est un outil plus riche qu’un miroir dans lequel on se regarde sans fin et pourtant sans jamais se voir vraiment. Avec ou sans l’écriture, tout peut transformer la vie ; on peut vouloir se laisser faire en spectateur, ou tenter d’être acteur de sa propre vie. Après, que l’on s’enferme ou qu’on progresse, que l’on tombe ou se relève, c’est déjà une autre affaire.

    Commentaire par miklos — 20 mai 2005 @ 23:49

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos