Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

25 avril 2020

Apéro virtuel XXXIV : du Mime Marceau et de partitions muettes – de Jacques Tati et de son oncle – du récent film 1917

Classé dans : Actualité, Arts et beaux-arts — Miklos @ 1:37

Le Mime Marceau

Vendredi 24/4/2020

Michel a commencé par diffuser une vidéo documentant le rôle très courageux de Marcel Marceau durant l’Occupation : à 19 ans, il a activement pris part au programme d’exfiltration d’enfants juifs de la France occupée vers la Suisse, filière créée par son cousin Georges Loinger (récemment décédé à 108 ans, que Michel avait connu il y a plus de 50 ans et revu à la veille de ses 100 ans). Puis il a parlé des arts plus que minimalistes – l’œuvre 4’33″ de John Cage qui ne comporte pas une seule note, les tableaux monochromes de Malevitch, de Soulages ou d’Yves Klein… : il s’avère que ces célèbres artistes n’étaient pas les premiers à avoir créé dans le genre : Alphonse Allais les avait précédés. Pour preuve, la partition de sa Marche funèbre composée pour les funérailles d’un grand homme sourd en ce qui concerne la musique, ou ses tableaux monochroïdaux (source). Dans la discussion qui s’en est ensuivie, Françoise (P.) a évoqué un concert très curieux d’une œuvre de John Cage auquel elle avait assisté, composée pour 40 pianos, qui a évoqué pour Michel l’œuvre de György Ligeti pour 100 métronomes…

Françoise (P.) nous a ensuite parlé de Jacques Tati, dont elle a brossé la biographie – débutée dans le rugby…  et l’œuvre, inspirée des films burlesques américains, ce qui lui fera écrire le scénario de, et jouer dans, Soigne ton gauche de René Clément en 1936. Jour de fête fut son premier film en tant que réalisateur et interprète. Pour ceux qui n’ont vu le génial Mon Oncle et pour ceux qui voudraient le revoir, c’est ici.

Minh nous a alors parlé d’un film sorti très récemment – et qu’il a déjà vu quatre fois… – 1917, de Sam Mendes, film de guerre qui a la particularité d’utiliser la technique du plan séquence et de se focaliser sur deux personnages devant traverser le no man’s land plutôt que sur les masses et les combats eux-mêmes. L’une des raisons pour lesquelles Minh a vu et revu ce film, c’est qu’il lui a rappelé le périple bien réel de son grand-père, qui, soldat pendant la guerre du Vietnam, a dû faire 1500 km à pied avec les troupes du nord du pays jusqu’à la zone des combats (où il est mort à l’âge de 35 ans). Jean-Philippe a qualifié ce genre de films de guerre – récents – d’humanistes, du fait qu’ils donnent le point de vue de la base, par contraste avec ceux des années précédentes, manichéens, spectaculaires, avec beaucoup d’hémoglobine… Françoise (B.) conteste cette vision historique, en disant qu’il y avait beaucoup de films qui ont été filmés au niveau du sol, au niveau de l’humain. À la demande de Minh, on en a visionné un extrait (disponible sur YouTube), scène nocturne… Michel l’a trouvée impressionnante, mais la musique qui l’accompagnait était, à son avis, non seulement inutile mais donnait à cet épisode tragique un côté trop doux. Il a ensuite évoqué le remarquable film muet Koyaanisqatsi de Geoffrey Reggio (avec une musique excellente de Philip Glass) – que l’on peut voir en ligne (première partie, deuxième partie) – et qui montre les beautés spectaculaires de la nature (avec des ralentis saisissants) et comme l’homme la dénature (avec des accélérations non moins saisissantes).

Juste avant de finir l’apéro, Françoise (C.) nous a montré le masque qu’elle a pu enfin acheter dans une pharmacie. Un espoir pour nous tous… Quant à Minh, il a montré l’un de sa centaine de masques, rapportés du Vietnam où sa mère les lui avait donnés…

Sur ce, après avoir levé le coude, on leva la séance.

Bookmark and Share

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos