Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

4 septembre 2005

À l’écoute

Classé dans : Musique — Miklos @ 12:53

Il n’y a pas que la Fnac où l’on peut trouver des disques intéressants ; bien plus près de chez vous il y a des mines de trésors historiques et à des prix abordables. Je connaissais depuis un moment Abeille Musique, où l’on trouve un nombre conséquent de labels méconnus des surfaces (classique, jazz, musiques du monde…), des informations fort intéressantes, l’actualité de la musique et surtout des « affaires » fort intéressantes si l’on y arrive au bon moment (l’intégrale des symphonies de Mahler dirigées par Inbal pour une dizaine d’euros : même si ce n’est pas mon chef préféré dans ce répertoire, le rapport qualité/prix est remarquable). Brittens m’avait permis de trouver des enregistrements historiques comparatifs du label The Piano Library (tel la deuxième sonate pour piano de Chopin, interprétée par Rachmaninoff, Cortot, Brailowsky et Kilenyi sur le même disque). Voici que je viens de découvrir Tahra (non, aucun rapport avec une certaine plantation homophone), label français créé par Myriam Scherchen, fille du grand chef Hermann Scherchen (1891-1966). Ce dernier avait succédé à Furtwängler (l’un des deux plus grands chefs du XXe s., avec Walter) à l’orchestre du musée de Frankfort en 1921, et dirigea bien d’autres orchestres, qu’ils dirigea dans des premières mondiales de chefs-d’œuvre de Schoenberg, Berg, Roussel, Webern, Strauss, Dallapiccola, Stockhausen, Varèse, Henze, Xenakis… Sa fille se consacre à la réédition d’enregistrements historiques, pour certains inédits : Fritz Busch, Karl Böhm, Erich Kleiber et bien d’autres. Dans un entretien très intéressant (en anglais), elle parle de ses souvenirs et de ses projets.

Bookmark and Share

Pas de commentaire »

  1. (z’avez oubliéun k dans brittens.co.uk)
    Tahra est un très bon label historique, qui a la chance d’être distribué par Harmonia Mundi France. On trouve donc leurs disques dans toutes les boutiques HM, souvent gérées par des personnes très compétentes (au contraire des Fnacs…)

    Commentaire par anaximandre — 4 septembre 2005 @ 23:16

  2. Merci pour la correction prise en compte.

    Le problème général avec les disques en France c’est qu’ils sont bien plus chers que (par exemple) en Amérique du nord. Les achats en ligne permettent de faire quelques économies, mais parfois les déplacements… ainsi, j’ai trouvé cet été dans un supermarché en Italie (!) des bonnes remasterisations de disques historiques à des prix défiant toute concurrence: Kempff jouant Beethoven (disque double à 4€90), La Bohème avec Tebaldi, Hilde Gueden, Fernando Corena… (idem), Clara Haskil jouant Mozart, Scarlatti, Schumann, Schubert… (disque double, 2€50 !)… j’ai acheté tout ce que j’ai trouvé !

    Commentaire par miklos — 4 septembre 2005 @ 23:39

  3. Et l’Italie était très bonne pour les enrgistrements pirates… J’entends par là des CD d’enregistremtents historiques qui n’étaient pas édités par un autre label, et qui souvent étaient superbes, au moins historiquement parlant. Nuova Era par exemple publiait des Glenn Gould totalement inédits sur disque, Melodram avait fait un CD d’un concert de Cortot à Munich en 1957, qui m’a fait redécouvrir Chopin (seul Lipatti me permettait de prendre du plaisir dans Chopin auparavant)… Il n’y avait que l’éditeur Lys en France qui rééditait des trésors de notre patrimoine discographique, et qui a maintenant disparu.
    Il ne reste plus qu’eBay pour trouver, parfois, ces beautés.

    Commentaire par anaximandre — 5 septembre 2005 @ 0:05

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos