Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

7 février 2006

Small isn’t beautiful (bis repetita non placent)

Classé dans : Livre, Société — Miklos @ 16:42

La joie par les livres – quel beau nom pour une bibliothèque destinée à offrir aux enfants d’un quartier populaire un lieu inspiré par le modèle anglo-saxon de lecture publique ! Créée à Clamart par un mécène privé, Anne Gruner-Schlumberger, en 1963 et inaugurée en 1965, elle se fera connaître dans le monde entier pour son action innovante. Quant à son centre de documentation, il est installé à Paris, et y propose plus de 190.000 documents, dont l’intégralité de la production éditoriale française pour les enfants depuis les années 60, ainsi que des publications périodiques critiques sur cette production.

« Quand j’ai su qu’une médiathèque devait être construite à Clamart, j’ai trouvé cela très bien, car il n’existe pas de bibliothèque pour adultes dans ce quartier. Mais la Joie par les livres est une bibliothèque-maison, une bibliothèque comme une maison. Je ne critique pas les médiathèques, je dis qu’elles ne sont pas de première nécessité pour un quartier. Quelqu’un qui ne connaît pas les livres, on ne peut pas le mettre dans un lieu immense : il ne saurait où donner de la tête. La bibliothèque, comme la Joie par les livres, c’est la première marche, la plus importante, je pense. On peut, sans attendre le grand bâtiment qui peut être intimidant, commencer dehors, sur les lieux de passage, dans les centres de protection maternelle infantile. Là, on montre les livres, et les adultes sont touchés de voir leurs propres bébés attirés par les images, par les pages qu’on tourne, par la voix de la personne qui raconte. Ensuite, on peut les inviter à la bibliothèque, elle est ouverte et il est possible d’emprunter ce qui fait envie. Puis, enfin, lorsqu’on est suffisamment à l’aise, là, Internet et la grande médiathèque peuvent être intéressants. »
Geneviève Patte, fondatrice de la bibliothèque

Mais voilà que l’État décide de fermer la bibliothèque, tout en conservant le centre de documentation, après une baisse constante des budgets de la première, qui a vu son personnel passer de 14 à 2 documentalistes et son budget d’acquisition de livres se réduire à… 50 €. À la Direction du livre et de la lecture, on justifie la fermeture de Clamart par « des problèmes de sécurité». Cette « petite antenne associative » de banlieue, « qui a été modèle en son temps et qui fonctionne d’ailleurs encore bien », ne justifierait plus de toute façon d’un financement national. Surtout depuis que se construit une grande médiathèque polyvalente…

De son côté, dans un communiqué ambigu, la direction de la Joie par les livres confirme d’abord que « A partir du moment où le maire de Clamart avait pris la décision d’ouvrir (…) à 350m. de la Bibliothèque des enfants de la Joie par les livres,  une médiathèque municipale (…) pourvue d’une section pour la jeunesse, la vocation de la Bibliothèque des enfants devait être reconsidérée et discutée ». Elle rajoute : « La Direction de la Joie par les livres, soucieuse du devenir de ce bâtiment emblématique et de haute valeur patrimoniale, a cherché de longue date à sensibiliser la Mairie de Clamart, propriétaire des locaux,  sur l’avenir du bâtiment et ses fonctions ultérieures (…). (Elle) souhaite que ce lieu, d’une grande valeur architecturale, et emblématique dans l’histoire des bibliothèques de lecture publiques françaises, reste un lieu de vie et de rayonnement culturel, au service des enfants et des jeunes. »

Ce vœu semble contradictoire à la logique de fusion qui aurait justifié cette fermeture et qu’elle invoque de par ailleurs dans le communiqué. Les grandes médiathèques qui se mettent dorénavant en place sont bien plus que des bibliothèques, et offrent des espaces de vie et de rayonnement culturel ; si celle-ci proposera des services aux jeunes, on ne voit pas quel rôle culturel pourrait être dévolu à la Joie par les livres sur ce même terrain de l’enfance et de la jeunesse sans redondance. Ou alors, deviendrait-elle une annexe de la médiathèque, et regrouperait tous les services jeunesse ?

Enfin, la position de la Mairie de Clamart n’est pas claire non plus. Le communiqué la met en cause clairement pour avoir laissé pourrir la situation : « Les conditions de sécurité du bâtiment, sur lesquelles la Direction de la Joie par les livres avait alerté à de nombreuses reprises le Maire deClamart (…) » qui n’a rien fait, d’où la demande de fermeture, tandis que le maire s’indigne de cette fermeture : « Cette décision est une insulte à Clamart comme à la politique nationale du livre ».

Après une mobilisation récente (occupation, pétition…), il semblerait que le ministère ne parle plus que de « risque mineur », et la mairie de Clamart aurait indiqué que les travaux peuvent être faits. Qu’en sera-t-il vraiment ? On le saura sans doute bientôt, une réunion doit se tenir au Centre National du Livre, le jeudi 9 février. Mais ne s’agit-il finalement que de la poursuite du désengagement de l’État de petites structures culturelles qui n’intéressent pas les principaux médias (aucun mot dans Le Monde ou dans Le Figaro), sur fond de conflit gauche (le maire)-droite (l’État) ? Small isn’t beautiful, indeed.

8 février :
France 3 a annoncé vers 20h que le Ministère de la culture est revenu sur sa décision de fermer la bibliothèque, et qu’il continuera à la subventionner.

9 février :
Le Monde vient enfin d’en parler (voir Sources).

11 février :
Selon Libé (voir Sources), la bibliothèque pourrait être réouverte dans « les tout prochains jours ». Une dépêche de l’AFP précise que « la bibliothèque (…) devrait rouvrir prochainement, vient d’annoncer la Direction du livre. (…) Par ailleurs, “l’Etat et la Ville s’engagent à maintenir les moyens humains et matériels pour assurer la poursuite des activités de la Joie par les livres”, a-t-il encore été annoncé. ».

18 février :
La bibliothèque a rouvert ses portes.

Sources :
• Nic Diament : Communiqués de presse de la Joie par les Livres, 3 et 7 février 2006.
• Clamart 2007 (association de droite décidée à « s’opposer aux dérives et aux décisions municipales risquant de dénaturer Clamart de façon irréversible »).
• Ange-Dominique Bouzet : Jour sans Joie à Clamart, Libération, 2 février 2006.
• Charles Silvestre : Menace sur « La joie par les livres » de Clamart ?, L’Humanité, 6 février 2006.
• Ange-Dominique Bouzet : Colère et banderoles au rayon bibliothèque, Libération, 6 février 2006.
• Charles Silvestre : Clamart conservera-t-il sa bibliothèque pour enfants ?, L’Humanité, 9 février 2006. Entretien avec Geneviève Patte, fondatrice de la bibliothèque.
• Magalie Ghu : A Clamart, la bibliothèque La Joie par les livres menacée de fermeture, Le Monde, 9 février 2006.
• [s.n.]: Réunion de concertation sur la bibliothèque « La Joie par les livres » de Clamart, communiqué du Ministère de la culture et de la communication, 9 février 2006.
• Marianne Lamal : Le Ministère de la Culture veut fermer la bibliothèque pour enfants, Lutte Ouvrière, 10 février 2006.
• Ange-Dominique Bouzet : Clamart s’accroche à sa bibliothèque, Libération, 11 février 2006.
• [s.n.] : La bibliothèque « La joie par les livres » devrait rouvrir prochainement, AFP, 11 février 2006.
• [s.n.] : La Joie par Les Livres rouvrira ses portes samedi 18 février à 14h, Marie de Clamart, 15 février 2006.
• Ange-Dominique Bouzet : Clamart retrouve « la Joie par les livres », Libération, 17 février 2006.
• Charles Silvestre : Livres enfants Clamart rouvre avec Marc Riboud, L’Humanité, 18 février 2006.
• Charles Silvestre : Victoire éclair pour la bibliothèque, L’Humanité, 21 février 2006.

Le silence relatif sur cette affaire et la répartition politique des réactions dans les médias sont particulièrement intéressants. À ce propos, cf. Livre et liberté.

(Texte mis régulièrement à jour)

Bookmark and Share

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos