Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

26 avril 2007

Actualité du passé

Classé dans : Politique — Miklos @ 8:06
Le député était préoccupé. Il essayait de se rappeler à quelle formation politique il appartenait. Son parti s’était scindé en deux, les éléments des extrémités de chaque tronçon se repliant eux-mêmes par des systèmes d’imbrication vers trois formations diverses, lesquelles exécutaient un mouvement tournant autour du centre afin de s’y substituer, cependant que le centre lui-même subissait un glissement vers la gauche dans ses éléments centripètes et vers la droite dans ses éléments centrifuges. Le député était à ce point dérouté qu’il en venait à se demander si son devoir de patriote n’était pas de susciter lui-même la formation d’un groupement nouveau, une sorte de noyau centre-gauche-droite avec appa­ren­tements péri­phé­riques, lequel pourrait fournir un pivot stable aux majorités tournantes, indépendamment des charnières qui articulaient celles-ci intérieurement, et dont le programme politique pourrait être justement de sortir du rôle de charnière pour accéder au rôle de pivot. De toute façon, le seul moyen de s’y retrouver était d’avoir un groupe à soi.

Romain Gary, Les Racines du ciel (1956)
Bookmark and Share

2 commentaires »

  1. Je tombe par hasard sur votre site, et suis ravi de retrouver ce texte en extrait. C’est assez saisissant de constater que nombre de textes de Gary pourraient sans presque rien changer être publiés en éditoriaux dans la presse de notre actualité. Je pense à quelques articles de l’affaire homme en regard du drame des banlieues, celui ci à propos du Modem, etc.
    Aussi et surtout ce roman extraordinairement prémonitoire sur les menaces sur l’environnement et la liberté, qui semble également attirer votre intérêt, je parle évidemment des racines. A conseiller

    Commentaire par eric ploquin — 22 juin 2007 @ 9:55

  2. C’est le propre d’un homme de qualité tel que Gary de percevoir, et de savoir faire ressortir, les constantes des comportements humains, individuels ou de groupe.

    Il est tout de même curieux qu’on lise Gary adolescent (mes livres datent pour la plupart de cette période de ma vie) et qu’on y revienne rarement plus tard. J’avais recopié ce texte sur un papier à cette époque, je m’en souvenais fort bien, et l’ai recherché en cette période d’élections…

    Commentaire par Miklos — 22 juin 2007 @ 11:20

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos