Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

2 septembre 2008

Le nouveau Monde

Classé dans : Actualité, Langue — Miklos @ 15:56

« Surtout qu’en vos écrits la langue révérée
Dans vos plus grands excès vous soit toujours sacrée. »

— Boileau, L’Art poétique.

« II ne faut pas confondre le barbarisme avec le solécisme : entre eux il y a cette différence que le barbarisme est une locution étrangère à une langue, et que le solécisme est une faute contre la régularité de la construction d’une langue, faute que les naturels d’un pays peuvent faire par inadvertance ou par ignorance. »Encyclopédie des gens du monde, 1834.

« L’orthographe est de respect ; c’est une sorte de politesse. » — Alain.

Un article du Monde en ligne d’aujourd’hui au titre pour le moins racoleur (sinon vulgaire), « La grossesse de la fille Palin… » frappe par l’étrange combinaison de la vacuité de son sujet et de la densité des fautes qui émaillent le texte : mauvais accords (« la phrase prononcé par M. Obama qui est devenu le sujet de prédilection comme l’attestent plusieurs post », « une chasse au sorcières », « J’ai deux filles… s’ils font une erreur, je ne veux pas qu’elles soient punies »…), faux amis (« Je vais leur apprendre les morales » où l’anglais morals aurait dû être traduit par morale), sans parler de l’usage d’américanismes à outrance là où il existe un terme ou une tournure en usage en français (« post » au lieu de « billet », par exemple).

Mais le clou est la phrase suivante :

L’idée de voire les « bébés comme des punissions », qui revient fréquemment dans les posts consacrés à cette affaire, est une pique contre Barack Obama.

Nouvelle orthographe ? Voire ! Plutôt obsolète, « punission » étant attesté en 1250. Quant à « voire », c’est un adverbe dérivé du latin verus (vrai), tandis que « voir » provient de videre.

Les morales (sic) de ces histoires : (1) corrigez, correcteurs ! (2) « Ce qui importe ce n’est pas de lire mais de relire » (J. L. Borges).

Bookmark and Share

5 commentaires »

  1. Il se trouve que j’ai une formation littéraire assez poussée, et que je cherche du travail actuellement. Savez-vous ce que je vois de plus en plus arriver comme offres d’emploi ? « Cherche attaché de communication/rédacteur web/etc. ayant une très bonne formation littéraire et une expression impeccable… »

    Apparemment certains se rendent compte qu’un site internet n’a pas à se sentir exonéré de l’orthographe ni des qualités d’expression. Effectivement les sites internet des grands journaux sont assez laxistes en ce domaine (et même les journaux imprimés laissent passer parfois de belles fautes) mais réjouissons-nous, il y a enfin un débouché pour les hordes de chômeurs littéraires !

    Commentaire par Serein — 4 septembre 2008 @ 1:04

  2. Je pense qu’il y a un Monde entre « expression impeccable » et « orthographe impeccable ». Le premier peut relever de l’oralité, le second ne se rapporte qu’à l’écrit. Le web se trouve dans un entre-deux, ni ceci ni cela, sorte de demi-Monde où l’immédiat prime sur la durée. Il ne faut pas s’étonner de ce type d’avatar de l’écrit.

    Commentaire par Miklos — 8 septembre 2008 @ 9:48

  3. On remarquera que la version de l’article actuellement en ligne corrige non seulement les fautes d’orthographe et les barbarismes (« notes » remplace « posts »), mais surtout la faute de goût du titre précédent, avantageusement modifié en « La grossesse de Bristol Palin… ».

    Commentaire par Miklos — 9 septembre 2008 @ 7:56

  4. On remarquera que Palin attire l’attention du Monde mais pas celle de ses correcteurs. Dans l’article Mini polémique autour d’une expression consacrée, mis à jour à 14h25, on peut lire « accusé de sexisme par une membre de la campagne… » (néologisme ? le Monde émaille ses articles de « la gouverneure », « l’écrivaine », « l’auteure », en écrivant que « la nouvelle candidate… engendre des néologismes », mais apparemment pas uniquement de l’autre côté de l’Atlantique), « A vieille mule, frein doré » (il ne devrait pas être démesurément difficile à un journaliste chevronné de produire un « À »), « Jane Swift, qui travaille à dementir les rumeurs qui ciculent… » (les « é » et « r » existent pourtant sur les claviers AZERTY)…

    Commentaire par Miklos — 10 septembre 2008 @ 17:02

  5. Il est parfois amusant de voir le contexte dans lequel tombent des coquilles. Ainsi, dans « Marseille désignée capitale européenne de la culture 2013 » (Le Monde en ligne, 16/9), on peut lire « Après Liverpool (Grande-Bretagne) et Stavanger (Norvège) qui ont ce titre cette anné, ce sera le tour en 2009 de Linz (Autriche) et Vilnius (Lituanie)… ».

    Question culture, ce n’est pas celle de l’orthographe…

    Commentaire par Miklos — 16 septembre 2008 @ 19:01

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos