Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

21 février 2013

Life in Hell : Je chante sous la pluie

Classé dans : Actualité, Loisirs, Musique, Santé — Miklos @ 13:09

Refrain :
Je chante sous la pluie
Oui, je chante sous la pluie
Quelle charmante impression
J´adore cette sensation!
Les gros nuages noirs
Ne peuvent m´émouvoir
Car j´ai dans le cœur
Un soleil plein d´ chaleur
Par ces temps orageux
Tous les gens rentrent chez eux
Toujours et encor
Je reste tout seul dehors
Pensant à ma mie
Moi je chante sous la pluie
Oui, je chante sans bouger sous la pluie

Si je chante pourquoi? D´où vient cette gaieté?
Cet hiver, pourquoi m´ paraît-il l´été?
Plus heureux que la veille je m´ lève chaque matin
Oui, mais heureux moins que le lendemain
Si tous les jours de ma vie sont très doux
C´est que toute ma vie est toute pleine de vous.

(au refrain)

Si je suis toujours souriant et joyeux
C´est que j´ n´ai jamais que des jours heureux
Je n´ sens pas la pluie! Vraiment c´est réel
Mais avant qu´il brille je vois l´arc-en-ciel
Si, même quand je dors, mes rêves sont doux
C´est que mes rêves aussi sont tout pleins de vous.

(au refrain)

Auteur non identifié

Bon jour mal jour, Akbar s’extirpe péni­blement de dessous sa couette et se traîne jusqu’à la salle de torture sport voisine.

Il aime commencer sa journée séance par une bonne balade à vélo. Ce n’est pas gagné tous les jours, car bien souvent la moitié des bicyclettes est hors service et les autres sont occupées.

Bien qu’il pédale énergiquement lorsqu’il peut en enfourcher une, il n’arrive jamais à aller bien loin. Une pluie rafraîchissante serait la bienvenue. Mais l’eau qui tombe du plafond de la salle à travers le kleenex qui essaie d’en empêcher l’écoulement n’est pas si fraîche que cela, et arrose un autre des agrès.

Ce dernier a été déplacé pour ne pas se trouver sous le nuage percé. Mais là où il est actuellement disposé, il est inutilisable, coincé qu’il est par un de ses voisins. Et malgré sa musculature croissante, Akbar est incapable de le déplacer du fait des centaines de kilos des contrepoids dont il s’évertue parfois à soulever une partie infime. Il doit renoncer à l’utiliser sans toutefois vouloir s’avouer que c’est toujours ça de gagné.

La source de cette rosée d’une couleur loin d’être rose provient, lui a-t-on dit, des douches du vestiaire qu’il utilise et qui fuient depuis leur rénovation. Ce doit être la raison pour laquelle quatre des sept d’entre elles sont condamnées, se dit Akbar in peto. L’une des trois en fonction s’évertue de compenser le manque, en continuant à s’écouler de longues minutes après qu’on s’en soit servi, sans qu’il soit possible de l’arrêter.

Tout ça fait beaucoup d’eau par terre, elle n’a plus où s’écouler : les nappes phréatiques sont saturées, le kleenex du plafond aussi. Pour éviter les clapotis, des serviettes de toilette sales sont disposées au sol, à l’entrée des douches et près du sèche-cheveux, comme ça, quand on arrive pieds nus et mouillés dessus, on peut les essuyer sans craindre de les salir (les serviettes) encore plus.

La santé avant tout : c’est vit’halles vital, conclut Akbar philo­so­phi­quement.

Jeff et Akbar sont les personnages d’une série de bandes dessinées de Matt Groening, qui est aussi le père de la fameuse – et infâme – famille Simpson.

Bookmark and Share

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos