Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

6 septembre 2009

Life in Hell: tromper l’attente

Classé dans : Actualité — Miklos @ 20:14


Akbar prend le bus

Il ne s’agit pas d’un mauvais tour qu’Akbar aurait joué à sa tati, mais de deux de la RATP à son égard. Devant se rendre chez Jeff, Akbar décide de prendre l’autobus. Comme il n’aime pas attendre (ni faire attendre, mais c’est une autre histoire), il consulte l’Oracle qui lui annonce que le prochain passage a lieu dans huit minutes. Trois minutes plus tard, il est au pied de son immeuble et voit filer la boîte à canailles. Première tromperie, même si Akbar n’aura pas eu à attendre (mathématiquement, le temps d’attente était négatif). Comme le prochain bus est annoncé pour vingt minutes plus tard, il se rend pedibus (on n’y peut rien si ça rime) cum jambis à sa destination. En passant, il constate que le véhicule annoncé ne l’a pas doublé, bien qu’il lui aura fallu plus de vingt minutes pour rejoindre Jeff.

Plus tard, il doit reprendre la même ligne. On ne l’aura pas cette fois-ci avec de fausses promesses, il descend directement à la station. Grâce au ciel, pardon, SIEL, il apprend qu’il doit attendre huit minutes. Il prend son mal en patience, et voit finalement le chiffre 2 s’afficher, puis 1 et enfin (après un laps de temps bien plus long que celui affiché) 0. Mais rien à l’horizon. Akbar se met à fredonner un air de circonstance. Et, oh miracle, le 0 se transforme en 1, puis en 2. Et redescend, puis remonte… phénomène déjà étudié à Saclay et représenté par l’un des plus grands artistes. Plus de quinze minutes après (seconde tromperie), Akbar voit enfin s’avancer majestueusement la calèche publique, dans laquelle il grimpe lestement.

Akbar se demande ce que la RATP va imaginer pour son prochain voyage.

Jeff et Akbar sont les personnages d’une série de bandes dessinées de Matt Groening, qui est aussi le père de la fameuse – et infâme – famille Simpson.

Bookmark and Share

Un commentaire »

  1. il m’est déjà arrivé un truc comme ça avec le dernier bus de la soirée. J’ai laissé passer le dernier bus qui aurait pu me rapprocher de chez moi, pour attendre celui qui était annoncé après – et qui passait devant chez moi. Evidemment, le dernier bus est passé, l’attente du suivant se réduisait, puis elle est tombée à zero. J’ai dû prendre un taxi.

    Commentaire par francois75002 — 6 septembre 2009 @ 21:06

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos