Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

23 février 2014

Life in Hell : pourquoi (et comment) Akbar quitte Bouygues Télécom

Classé dans : Actualité, Sciences, techniques, Société — Miklos @ 20:05

Un divorce ne venant jamais seul, Akbar vient de résilier son abonnement téléphonique chez Bouygues. Voilà pourquoi.

Hier. Le téléphone sonne. Akbar répond, bien que le numéro de l’appelant soit masqué :

– Allo ?

– Bonjour, dit une voix masculinement féminine. Ici Bouygues Télécom. Vous êtes bien Akbarikou, demande-t-elle familièrement et sans même utiliser une formule de politesse ?

– Oui, je suis Monsieur Akbar.

– Vous avez actuellement une formule sans engagement chez nous, pourquoi, hein ? demande-t-elle à plusieurs reprises et avec un ton appuyé.

– Parce que, répond Akbar poliment tout en se demandant si on était en Ukraine, lors de votre dernière campagne téléphonique, il y a moins de deux mois, c’est ce que vous m’aviez proposé, me démontrant que ce serait plus avantageux, et je l’ai prise. Entre nous, Madame Bouygues, ça s’est avéré être plus cher.

– Nous avons une nouvelle formule à vous proposer, à 19€90 hors taxe, rajoute-t-elle rapidement dans un murmure inaudible, et avec beaucoup plus d’internet.

– Mais ça me reviendra quasiment à ce que je paie aujourd’hui ! d’ailleurs, je n’ai pas besoin de plus d’internet, mais j’ai besoin de…

À cet instant, Madame Bouygues lui claque le téléphone au nez sans un mot. Non, ce n’est pas un « incident technique », elle n’a pas rappelé de la journée.

Ni une ni deux, Akbar envoie à Monsieur Bouygues une lettre où il lui décrit l’insupportable outrage qu’il vient de subir. Il en envoie une copie à 60 millions de consommateurs.

Aujourd’hui. Après qu’Akbar ait aidé Jeff à comparer divers services de connexion internet et de téléphonie, il se décide à sauter le pas : il résilie son abonnement à Bouygues et en prend un chez Sosh : moins cher (TTC, lui), répondant bien mieux aux besoins de notre Don Quichotte Akbar, et en plus leur site est clair et simple.

Ceci fait, il réalise que, sans avoir pris des mesures drastiques, la carte SIM que la dite Sosh lui enverra ne pourra fonctionner dans son portable : comme tous les portables achetés avec un abonnement chez un telco, il est verrouillé de façon à n’accepter aucune carte SIM ne provenant de Bouygues…

Après s’être plongé dans une fébrile recherche sur l’internet, il trouve finalement comment demander un code de déverrouillage (ou de désimlockage, en techno­français) à Bouygues. Pas facile, les adresses que l’entreprise fournit pour ce faire sont inexistantes, mais rien ne résiste à Akbar. Enfin, presque rien.

Il saisit le code libérateur, mais voilà que son téléphone lui rétorque : « Impossible d’annuler la restriction ».

Après s’être replongé dans une fébrile recherche sur l’internet, il trouve que cela est dû à trois vaines tentatives de déverrouillage qu’il avait faites auparavant, lorsqu’il avait reçu une carte SIM gratuite de chez Free : les codes que Bouygues lui avait envoyés alors étaient faux, et au bout de trois essais, le téléphone en refuse d’autres.

À cette époque, Akbar avait reçu un autre téléphone gratuitement, ce qui lui avait permis d’utiliser cette nouvelle carte. Mais là, il tient à continuer à utiliser son bon vieux Nokia, dont l’interface est parti­cu­liè­rement ergonomique. Que faire, se demande-t-il in peto ?

Après s’être replongé une fois de plus dans une fébrile recherche sur l’internet, il trouve un logiciel miracle gratuit qui réinitialise le compteur de déver­rouil­lages en quelques instants, ce qui permet enfin à Akbar de se libérer des chaînes qui l’enlaçaient.

Jeff et Akbar sont les personnages d’une série de bandes dessinées de Matt Groening, qui est aussi le père de la fameuse – et infâme – famille Simpson.

Bookmark and Share

2 commentaires »

  1. Les chinois de la rue Montgallet desimlockent aussi assez rapidemement…

    Commentaire par Jeff — 23 février 2014 @ 21:27

  2. Sauf que là, le désimlockage était bloqué, et c’était ce blocage qu’Akbar devait d’abord annuler.

    En plus, tout ça lui a pris moins de temps qu’un aller-retour jusqu’à la dite rue… et lui a coûté 0 €.

    Commentaire par Miklos — 23 février 2014 @ 21:53

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos