Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

31 mars 2011

Hasard et nécessité

Classé dans : Non classé — Miklos @ 14:45


Inauguration de la Médiathèque de l’Ircam, 13 juin 1996 (détail)
debout : Brigitte Marger, Pierre Boulez, Claude Pompidou, Philippe Douste-Blazy,
Laurent Bayle, Jean-Jacques Aillagon. assis : Michel Fingerhut
© Philippe Gontier avec autorisation.

Je ne suis ni Démocrite ni Jacques Monod, mais je puis affirmer qu’une bonne partie des grandes étapes de ma vie professionnelle en est le fruit.

En 1982, alors que je passe une année à l’Inria en compagnie de Tim Teitelbaum, mon directeur de thèse en informatique à Cornell et par ailleurs musicien amateur, et de deux autres de ses étudiants, je loue un piano. Tim a un frère, Richard, compositeur et claviériste. À l’occasion d’un concert à Paris, il recherche un piano pour répéter : c’est chez moi qu’il le fait. Pendant son séjour, il visite l’Ircam, en parle à son frère qui y va et qui m’en parle à son tour. Je m’y rends, et en ressors convaincu que c’est là et nulle part ailleurs que je dois dorénavant faire ma vie (professionnelle).

Deux ans plus tard, un des étudiants de ma faculté, qui connaissait ma nationalité et mon goût pour la musique, me dit qu’il vient de tomber sur une petite annonce provenant d’un centre de recherche à Paris, « l’un des plus grands du monde », qui propose un poste de développeur système en informatique musicale. Il ne sait pas ce que c’est l’Ircam, ni que je cherche vainement à y entrer depuis deux ans. L’annonce date du 28 novembre 1984, on est déjà à la mi-décembre, je crains qu’elle ne soit caduque. Le mail à l’époque n’étant pas aussi rapide qu’aujourd’hui, je décide d’appeler non pas l’auteur de la petite annonce (Patrick Sinz) dont je n’arrive à trouver le numéro, mais l’auteur d’une autre petite annonce en provenance de l’Ircam, Adrian Freed, qu’il est beaucoup plus facile de localiser. Le poste est toujours disponible, il me met en relation avec Andrew Gerzso, alors directeur technique, qui me fait passer un entretien de recrutement au téléphone (comme quoi, avant Facebook et LinkedIn il y avait déjà une vie en réseau). Et c’est ainsi que j’arrive à l’Ircam pour y rejoindre l’équipe 4X – un aigle à deux têtes qui ne se parlent pas, Peppino di Giugno et Olivier Koechlin – le 2 juin 1985 à 14h, pour y être accueilli par Marie-Thérèse Join.

Quelques mois plus tard, Robert Gross, compositeur et responsable du service informatique (et, entre autres, concepteur du IRCAM Soundfile System), s’en va. L’Ircam me propose de le remplacer. J’hésite pendant de longues semaines : j’étais venu comme développeur, pas comme administrateur système (l’idée que je me faisais de ce métier était assez négative). Finalement j’accepte, et je ne le regrette pas : j’y trouve une grande liberté d’action et la possibilité d’explorer et de développer des champs nouveaux : l’arrivée de l’internet à l’Ircam (avant, il y avait déjà des réseaux informatiques internationaux : uucp, déployé en France à l’Ircam par Adrian Freed, à l’Inria et au Cnam au début des années 1980) puis au Centre Pompidou (où j’ai formé les quelques personnes de la revue Traverses au DDC dirigée par la merveilleuse Françoise Bertaux), les premiers navigateurs Web (Mosaic, dont j’étais béta-testeur et qui sera rapidement installé à la Bpi grâce à sa directrice Martine Blanc-Montmayeur et malgré ses propres réticences !, Bpi, dont le service informatique m’a sidéré par sa réactivité) et les serveurs Web (celui de l’Ircam, mais aussi ceux du Centre, de la Bpi et de Vidéomuseum – ce qui m’a permis de connaître et d’apprécier Jean-François Depelsenaire), les prémices des systèmes que je mettrai en place plus tard à la médiathèque (l’accès en ligne au catalogue de la bibliothèque, que dirigeait alors Alain Galliari ; les bases de ce qui deviendra Architextes…).

La rénovation de l’ancien bâtiment – l’ex école Jules-Ferry, que Jean-Baptiste Barrière avait fréquentée enfant – débute. En mai 1995, un an avant l’inauguration de l’ensemble, Laurent Bayle et Hugues Vinet m’appellent pour me proposer de reprendre le projet médiathèque qui n’avançait pas à leur gré. C’est inattendu, et comme il faut tout reprendre à zéro, un défi… intéressant. C’est déjà à cette époque, lors de ma réflexion sur la nature de cette médiathèque, que se profile ce qui donnera naissance dix ans plus tard au projet de Portail de la musique contemporaine : il m’est évident que le catalogue de cette médiathèque doit être accessible sur l’internet – et donc via les technologies du Web – que les contenus (texte, audio…) doivent aussi l’être dans le respect des droits, et enfin qu’il faut mutualiser la localisation des ressources que nous possédons avec ceux du Cdmc (dirigé alors avec Marianne Lyon) et de l’Ipmc (intégré depuis à la médiathèque de la Cité de la musique, dont le responsable technique est Rodolphe Bailly, mon ex assistant au service informatique puis lors du projet de développement de notre médiathèque). La médiathèque ouvre effectivement en temps et en heure physiquement et sur le Web, la numérisation des archives sonores de l’Ircam s’engage (ce qui donnera bien plus tard naissance à Archiprod), et, quelques années plus tard, celle des notes de programme. L’une des nombreuses personnes qui visitent la médiathèque à l’occasion de son ouverture me mettra en contact avec la conservatrice chargée de la préfiguration de la médiathèque de la Cité de l’architecture, Renée Herbouze, qui m’invite à y participer. Plus tard, elle devient déléguée aux relations internationales à la BnF et me sollicite alors pour tester la Bibliothèque Européenne, ce qui me fait finalement entrer dans le projet Europeana que j’accompagne jusqu’à ce jour.

En 2004, Vincent Puig me demande si je peux m’occuper de reprendre un travail concernant des archives ethnomusicologiques numérisées que l’Ircam s’était engagé à faire et qui n’avance pas. Avec Ludovic Gaillard, nous mettons en place en moins de trois semaines (modélisation et développement y compris) un portail d’accès à des centaines d’extraits audio, portail qui sera montré lors de la (première et dernière) Fête de l’internet scientifique, et que Xavier Sirven et moi développons par la suite. C’est là que se cristallisent les principes de base de modélisation et d’agrégation qui fondent l’infrastructure du Portail de la musique contemporaine, ouvert en 2007. Ce projet compte cette année près de cinquante partenaires, ce qui n’aurait pu se faire sans le pilotage administratif efficace et amical du Cdmc (Katherine Vayne et Laure Marcel Berlioz) ni l’aide du Ministère (Sonia Zillhardt et Mireille Destribats) et de la Sacem (Olivier Bernard), mais aussi de tous ses partenaires petits comme grands et dans une bonne entente très estimable. Un autre projet, pour lequel Vincent Puig sollicite ma participation, est celui des Musique Labs I, qui donne lieu à une autre collaboration avec la Bpi. Enfin, si j’ai pu accompagner le projet du Centre Pompidou Virtuel, c’est bien parce que Frank ne pouvait se rendre à l’une des réunions et m’y a envoyé à sa place.

Sans avoir à réfléchir sur le « traitement » des fonds documentaires de l’Ircam – ses archives sonores, leur conservation et leur publication et surtout le fonds physique de sa médiathèque, son catalogage, son référencement – tout ceci ne serait sans doute pas présenté à mon esprit. Sans le travail de fond de Sandra El Fakhouri, de Vincent Gourson et de Jean-Paul Rodrigues, et de ceux qui les ont précédés (dont Delphine Oster), cela aurait été ingérable. Sans l’aide amicale et efficace de Laurent Ghys et de son équipe, ça ne tournerait pas. Je les en remercie tous, je vous remercie tous, présents comme absents.

2 commentaires »

  1. Merci Michel pour ce très beau récit historique. Tu es sans doute l’informaticien ayant la plus belle plume que j’ai eu l’occasion de fréquenter. Saches aussi que ce que tu as fait a de multiples prolongements : Ludovic Gaillard a poursuivi sa thèse à l’Ina et est à présent un des piliers du studio hypermedia de l’Ina et un contributeur actif du système de gestion documentaire Scenari (UTC). En créant l’IRI j’ai aussi fait appel à Xavier Sirven qui a été le premier développeur de nos systèmes d’annotation de films et c’est grâce à toi que j’ai recruté Yves-Marie Haussonne notre actuel Responsable technique. Il faudrait mentionner bien d’autres filiations ! Encore merci.
    Vincent Puig

    Commentaire par Vincent PUIG — 31 mars 2011 @ 15:21

  2. Les personnes qui se sont succédées à la bibliothèque, puis à la Médiathèque :

    A Klaus-Peter Altekruse • Elena Ambrosi • Stéphanie Auricombe B Grégoire Babiaud • Rodolphe Bailly • Dany Baudouin • Nathalie Beaufranc • Mahmoud Belaïd • Julien Bellour (CNRS) • Thomas Bellour (CNRS) • Delphine Binos • Cyril Blanc-Tranchant • Matthieu Bonnevie • Isabelle Bordes (CNRS) • Matthieu Bouchinet • Baptiste Bouillot • Tristan Boyer (CNRS) • Chloé Breillot • Élodie Brémaud • Tiphaine Buscarlet C Alexia Chang-Wailing • Anne-Lise Claverie • Jérémy Crublet D Pascal De Vernati (CNRS) • Mathieu Debove • Stéphane Decker • Pierre Deniel • David Denocq • Hélène Dontenville • Dominique Doublet • Roseline Drapeau • Hugues Dufourt (CNRS) E Sandra El Fakhouri F Julien Farenc • Joël-Marie Fauquet (CNRS) • Vincent Faure • Nicolas Favre • Joachim Flocon-Cholet • Michel Fingerhut G Ada Gadomska • Alain Galliari • Cyrille Goisnard • Stéphan Golcberg (CNRS) • Vincent Gourson • Emmanuel Grynzspan • Mathieu Guillout • Nick Guy H Eric Hoarau K Chekib Kochbati L Sybille Lacroix • Michele Lai Chin • Sylvain Lauglé • Marie Lerat • Christelle Levènes M Thomas Michard • Stéphanie Millot • François Mislin • Benoît Montigné O Delphine Oster P Nathalie Peyron • Michèle Piquard (CNRS) • Benjamin Picq • Martin Poirier • Dominique Pujebet (CNRS) R Ségolène Rodary • Carolyn Rodgers • Jean-Paul Rodrigues • Sylvie Roosen • Catherine Rouet • Nicolas Rubisiak S Alice Salvagni • Philippe Samar • Adrian Scharrer • Didier Sicsic • Ivanka Stoïanova T Charles Taupin • Liliane Tauru • Marc Texier • Patrice Truong U Anne Udron V Valérie Victor-Pujebet (CNRS) • Hélène Vigouroux • Jean-Pierre Vitulli…

    Commentaire par Miklos — 29 novembre 2011 @ 3:31

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos