Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

25 avril 2007

À propos

Classé dans : Non classé — Miklos @ 18:31

Fragments de biographie

Une brève histoire de mes parents.
La photo, ou, une histoire qui n’en finit pas.
Le tailleur juif.
Le je de langues.
Je ne suis pas un Français de souche.
Je ne suis pas docteur.
Pourquoi « Miklós Â» ?
Les mots pour le dire, ou le blog en tant qu’entreprise de crochetage

Centres d’intérêt

Les marges et les coïncidences
Ma bibliothèque
Mes photographies

Moi en une ligne

Avertissement

« Ce site utilise Google Analytics, un service d’analyse de site internet fourni par Google Inc. (« Google Â»). Google Analytics utilise des cookies, qui sont des fichiers texte placés sur votre ordinateur, pour aider le site internet à analyser l’utilisation du site par ses utilisateurs. Les données générées par les cookies concernant votre utilisation du site (y compris votre adresse IP) seront transmises et stockées par Google sur des serveurs situés aux Etats-Unis. Google utilisera cette information dans le but d’évaluer votre utilisation du site, de compiler des rapports sur l’activité du site à destination de son éditeur et de fournir d’autres services relatifs à l’activité du site et à l’utilisation d’Internet. Google est susceptible de communiquer ces données à des tiers en cas d’obligation légale ou lorsque ces tiers traitent ces données pour le compte de Google, y compris notamment l’éditeur de ce site. Google ne recoupera pas votre adresse IP avec toute autre donnée détenue par Google. Vous pouvez désactiver l’utilisation de cookies en sélectionnant les paramètres appropriés de votre navigateur. Cependant, une telle désactivation pourrait empêcher l’utilisation de certaines fonctionnalités de ce site. En utilisant ce site internet, vous consentez expressément au traitement de vos données nominatives par Google dans les conditions et pour les finalités décrites ci-dessus. Â»

___________________
Voir aussi les articles (liste générée automatiquement) :

3 commentaires »

  1. Bonjour,

    Mes compliments les plus sincères quant-à ce magnifique blog.
    Bravo, bravo !
    Ne trouvant pas votre adresse email, je me permets de vous laisser un mot dans l’encadré « commentaire » afin de solliciter votre autorisation pour l’utilisation de deux de vos photos ( concernant la place de la ville à varsovie. )

    Je suis en effet enseignante en musique et pour faire acte de mémoire, j’ai réalisé un petit diaporama musical sur la shoah. A base de photos, de poèmes ou d’articles ( Levi Primo, Robert Desnos, Charlotte Delbo, Maximilien Kolbe )
    et d’une improvisation au piano (en temps réel), ce diaporama est destiné à être diffusé sur le net mais aussi en classe.

    En effet, comment étudier la musique sans le contexte historique qui lui a donné naissance ?
    ( A ce sujet, Je partage votre admiration pour Scriabin. C’est aussi un de mes compositeurs préférés :)

    Je vous laisse mon adresse email en espérant avoir de vos nouvelles trés prochainement.
    Si vous le souhaitez, je serais heureuse de vous envoyer ce travail .

    N’ayez toutefois aucun scrupule à m’interdire l’utilisation et la diffusion de ces deux photos. Mon père et mon grand-père étaient tous deux photographes: nous avons en partie vécus grace à des clichés du bombardement de Sisteron par les américains. Je connais donc la valeur d’une photo et ne voudrais en aucun cas vous offenser.

    Encore merci de votre site et de votre témoignage.
    Bonne continuation

    Magali

    Commentaire par heyries — 10 décembre 2007 @ 23:50

  2. Je vous remercie pour votre très sympathique message. Je ne peux que concourir à ce que vous écrivez sur le lien nécessaire entre la musique et son contexte historique. La trace indélébile qu’elle a laissée touche aussi à la musique, populaire (des ghettos et des partisans de l’époque, ou, plus tard, telle l’extraordinaire Ballade de Mauthausen de Mikis Theodorakis) ou savante (des camps – notamment Viktor Ullmann et son Empereur de l’Atlantide, composé à Terezin en 1943/4 et récemment repris à Paris et après – Schoenberg et son Survivant de Varsovie, Luigi Nono et son Ricorda cosi ti hanno fatto in Auschwitz, par exemple). Quant à la question plus théorique, « quelle musique après Auschwitz ? Â», elle a été soulevée par Adorno.

    Les deux photos en question sont « incrustées Â» dans cet article à partir de deux sites externes auxquels il faudrait demander l’autorisation. J’avoue ne pas l’avoir fait : je n’ai pas recopié ces photos (droit de reproduction), je n’y donne qu’un lien (droit de représentation) ; je pense que ce type d’omission est toléré pour des sites personnels (ce qui est le cas du mien) et à but non lucratif (aux Etats Unis c’est une exception formellement reconnue dans la loi sur le droit d’auteur). Plus récemment, j’ai fait plus attention, soit en publiant mes propres photos (mon grand-père – que je n’ai pas connu à cause de la Shoah – était photographe dans un petit village de Galicie, et mon père un très bon photographe amateur), soit en demandant en général l’autorisation de les incruster ainsi.

    Commentaire par Miklos — 11 décembre 2007 @ 20:19

  3. Merci pour ce site.Auriez vous la gentillesse de transmettre à Magali-enseignante de musique- cette demande :etant moi même enseignant d’histoire je serai trés heureux de pouvoir utiliser son travail, le diaporama Par avance merci et bien à vous
    A Elias

    Commentaire par Elias — 27 avril 2008 @ 18:37

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos