Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

12 octobre 2009

Le long bras de la justice américaine

Classé dans : Actualité, Médias — Miklos @ 13:09

“So hold me, Mom, in your long arms. So hold me,
Mom, in your long arms.
In your automatic arms. Your electronic arms.
In your arms.
So hold me, Mom, in your long arms.
Your petrochemical arms. Your military arms.
In your electronic arms.”

— Laurie Anderson, O Superman.

Il ne s’agit plus de l’affaire (d’État, en Suisse comme en France) à propos de laquelle tout le beau monde jase souvent sans réfléchir, mais d’une nouvelle plus récente : les autorités fédérales américaines ont arrêté un individu accusé d’avoir joué un rôle dans le détournement vers La Havane du vol 281 de la Pan Am parti de New York vers San Juan (Puerto Rico)… en 1968. Deux de ses trois complices présumés avaient écopé de sentences de 12 et de 15 ans de réclusion.

Cela n’a pas été le seul détournement de l’époque. Comme l’écrivait alors le magazine Time, plus d’un millier d’Américains avaient visité involontairement Cuba, du fait des dix-sept détournements qui avaient eu lieu depuis le début de cette année-là. De quoi remplir de nouveau Guantanamo de ces forbans de l’air (quid de ceux des eaux de la Somalie ?), maintenant que cet infâme lieu se vide grâce au nouveau président américain.

Mais ce n’était pas si traumatisant que cela, comme l’indiquait l’article : l’un des pirates du vol 281 avait distribué des balles de calibre 0,32 en souvenir et bavardait aimablement avec les passagers : un couple en lune de miel avait témoigné qu’il s’était excusé du dérangement qu’ils occa­sion­naient ainsi, et avait trouvé les Cubains très amicaux. L’article se conclut avec quelques recomman­dations, du genre lever la main quand on veut aller aux toilettes, ce qui ne manquera pas de rappeler aux kidnappés les bancs de l’école commu­nale. On retombe souvent en enfance, quand on est en captivité.

À quand la levée de l’embargo américain sur Cuba ? Mr Obama, vous avez bien commencé avec la suppression (annoncée, mais on ne doute pas que vous réaliserez) du don’t ask, don’t tell, continuez ! Votre prix Nobel vous y encourage, moi aussi.

Bookmark and Share

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos