Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

7 décembre 2013

Cette droite schizophrène…

Classé dans : Actualité, Médias, Politique, Progrès — Miklos @ 14:54


Cliquer pour agrandir.

Voici ce qu’annonçait ce matin Le Point via Google. Elle n’en finit pas de le faire, le point, cette droite.

C’est tout de même curieux de qualifier ce retour du jedi de la droite de « nouveauté politique », mais n’est-ce pas la nature du conser­vatisme que de valoriser l’éternel retour vers le passé et la nostalgie de temps révolus, qui, avec leur éloi­gnement croissant, parais­sent bien plus roses positifs qu’ils ne l’étaient réellement ?

On ne peut que lui recommander, à l’instar de Mac-Mahon, « Eh bien, continuez ! »

Bookmark and Share

2 commentaires »

  1. Une belle base pour un pamphlet encore plus mordant ! Voilà de quoi critiquer l’amateurisme des journalistes du Point et de pointer les paradoxes que présente l’extrême-droite en tant que « nouveau parti ». Passé ou avenir ? Les responsables du parti semblent maintenir l’ambiguïté pour absorber un maximum de voix, chez les jeunes frustrés comme chez les vieux nostalgiques. Je ne peux m’empêcher ici de faire référence aux paroles du maître, D. Rousseau, qui expliquait la montée de la droite conservatrice par le « syndrome du grenier » qui ne cesse de se développer chez les individus en quête de repères (http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/14/le-front-national-une-formation-resolument-tournee-vers-le-passe_3495584_3232.html)… On a pas fini de débattre autour de ce parti ! Est-ce lui accorder trop d’importance ? Je ne crois pas. L’important est, à mes yeux, de nos pas creuser un fossé entre les intellectuels qui le condamnent, et la partie de la population encline à voter pour lui. Sinon, ceux dont les voix comptent pourraient à la fois voter pour le FN et mésestimer nos intellectuels, dont la cause est pourtant louable. D’où l’importance trouver le juste équilibre entre les deux extrêmes que sont la vulgarisation à outrance et la paternalisme d’une part, et l’inaccessibilité des arguments censés, d’autre part. Voici à mes yeux le paradoxe, le problème de communication autour du FN, couplé au fait qu’il faille offrir aux électeurs une alternative convaincante en termes de parti politique. Camille et moi feront de notre mieux pour résoudre ce paradoxe !

    Commentaire par Spirou — 7 décembre 2013 @ 21:13

  2. Pour être tout à fait honnête, il suffit de cliquer sur le lien que fournit Google et voir que, dans l’article dudit Point, il y a autre chose d’écrit : c’est la personne qui a produit le résumé pour Google (et d’autres) qui s’est plantée. Mais sur le fond, cette droite est bien prise dans un réseau de contractions (comme l’est d’ailleurs – mais autrement – la gauche).

    Quant à la question de l’accessibilité des arguments censés : la communication de masse actuelle se résume souvent à des tweets, des SMS et des slogans punchy. Ca ne parle pas au bon sens mais aux sens…

    Commentaire par Miklos — 7 décembre 2013 @ 23:38

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos