Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

26 avril 2005

Peekabo, I Almost See You

Classé dans : Littérature — Miklos @ 8:56

Middle-aged life is merry, and I love to lead it,
But there comes a day when your eyes are all right but your arm isn’t long enough to hold the telephone book where you can read it,
And your friends get jocular, so you go to the oculist,
And of all your friends he is the joculist,
So over his facetiousness let us skim,
Only noting that he has been waiting for you ever since you said Good evening to his grandfather clock under the impression that it was him,
And you look at his chart and it says shrdlu qwertyop, and you say Well, why shrdntlu qwertyop? and he says One set of glasses won’t do.
You need two.
One for reading Erle Stanley Gardner’s Perry Mason and Keats’s « Endymion » with,
And the other for walking around without saying Hello to strange wymion with.
So you spend your time taking off your seeing glasses to put on your reading glasses, and then remembering that your reading glasses are upstairs or in the car,
And then you can’t find your seeing glasses again because without them on you can’t see where they are.
Enough of such mishaps, they would try the patience of an ox,
I prefer to forget both pairs of glasses and pass my declining years saluting strange women and grandfather clocks.

Ogden Nash

Bookmark and Share

Pas de commentaire »

  1. (anecdotiquement : SHRDLU est un programme de compréhension du langage naturel écrit par Terry Winograd en 1970. Ca ne fonctionne pas aussi bien qu’un vraie IA – du genre de celles qui ont tourné dans Matrix ou dans 2001, l’Odysée de l’espace – mais c’était un essai étonnant pour l’époque. Le nom provient de la disposition des touches sur les machines à linotypie (http://...). SHRDLU constitue la seconde ligne (la première est ETAOIN). ETAOINSHRDLU sont les douze lettres les plus fréquantes en Anglais, rangées par ordre de fréquence décroissante.

    Et l’on sait ce qu’est, pour un Anglo-amériain, QWERTYUIOP.

    Pourquoi un oculiste aurait-il l’usage de ces séries improbables ? De quoi est-il question, dans ce texte :o ) ? )

    Commentaire par kliban — 26 avril 2005 @ 18:55

  2. Merci, je n’en savais rien pour SHRDLU – bien que je connaissais Winograd et certains de ses travaux (mais il est vrai que l’IA n’est pas un de mes sujets de prédilection, malgré mon passage en Lisp, Prolog et les outils du genre).

    Par contre, Nash, je connais depuis mes années américaines. Le rythme et la rime dans ses poèmes, qu’il façonne de façon fort amusante (en tordant des mots, en rajoutant des pieds – de nez?), est "addictive", et donne un petit air magique à un quotidien autrement banal.

    Commentaire par miklos — 26 avril 2005 @ 20:49

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos