Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

19 février 2018

Wikipedia, we want the facts, just the (true) facts

Classé dans : Cinéma, vidéo, Musique, Politique, Racisme, Sciences, techniques — Miklos @ 16:27

How some of the Wikipedias introduce Harry Belafonte Jr.
Click to enlarge.

Harry Belafonte, who will turn 91 on March 1st, is not only a singer and an actor, but a courageous civil rights and peace activist (as was his mentor the great Paul Robeson). It is interesting to see that not all the Wikipedias mention this last but not least facet.

It is also interesting to see how they don’t agree on the versions of his full current name (with or without the Jr.?, or maybe with juunior?) or on his birthname (Bellanfanti, Belafonete, Belafonte…). Devrait-on s’en étonner…

Bookmark and Share

7 février 2018

Lis tes ratures !, ou, Une exposition à rater*


Cliquer pour agrandir.


Cliquer pour agrandir.


Cliquer pour agrandir.


Cliquer pour agrandir.


Cliquer pour agrandir.


Cliquer pour agrandir.

►►► Autres photos ici. ◄◄◄

* En clair : une exposition à ne pas rater.

.

Bookmark and Share

23 janvier 2018

Life in Hell : Décidément, Chronopost est chroniquement mauvais

Classé dans : Actualité — Miklos @ 16:42


Totoche et Chronopost Bradypost (du grec βραδύς, lent).

La montre d’Akbar – cadeau de Jeff il y a des lustres – montrant des signes de faiblesse, genre, retarder de cinq minutes en une après-midi mais pas en une autre (l’horloger conseille d’examiner les ondes que le corps d’Akbar produit) –, il retrouve d’abord au fond d’un tiroir une jolie montre Skagen en titane, ultra-fine et d’une sobre élégance, qu’il avait achetée il y a belle lurette sans la porter, du fait dudit cadeau. Hélas, se désole Akbar, elle semble avoir rendu l’âme (l’horloger diagnostique une fuite de la pile).

Akbar se résout à rechercher ce modèle bien-aimé en ligne, sans succès. Il trouve un autre modèle, plus récent, de la même marque : plus grande et plus brillante – c’est dans l’air du temps –, il la trouve un chouia moins discrètement élégante que son ancêtre, mais voilà, c’est tout ce qu’il y a, il passe commande en ligne chez un horloger parisien.

Simple ? Pas quand c’est Chronopost qui est chargé de la livrer, même si Chronos, dieu du temps et de la destinée, aurait dû faire particulièrement attention en président au processus, s’agissant d’autant plus d’un instrument de mesure dudit temps.

  1. Vendredi 19/1 à 20h11
    SMS de Chronopost indiquant à Akbar que le colis sera livre le lundi 22/01 « entre 8h et 13h » – créneau fort malcommode par sa durée qui le contraint à bloquer ses activités de la matinée.

  2. Lundi 22/1 à 9h20
    Nouvel SMS de Chronopost indiquant que la livraison aura lieu « entre 11h25 et 13h25 », donc plus tard que l’horaire indiqué dans le précédent message ; au moins 3h25 de perdues, ça commence bien, grommelle Akbar in peto.

  3. Lundi 22/1 à 10h15
    Ne pouvant s’assurer d’être chez lui jusqu’à 13h25, Akbar indique sur le site de Chronopost dans la rubrique adéquate qu’il faut remettre le colis à Totoche qui sera sur place. Akbar sort de chez lui à 11h55 pour déjeuner joyeusement avec Colomba.

  4. Lundi 22/1 à 12h15
    Appel téléphonique du livreur qui demande à Akbar s’il est chez lui ; ce dernier répond que non et qu’il a précisé sur le site le nom de la personne qui réceptionnera le colis, Totoche en l’occurrence. Le livreur dit alors qu’il pourrait laisser ce précieux colis dans la boîte à lettre, à quoi Akbar répond fermement et italiquement de surtout ne pas le faire, son immeuble ayant subi des vols de courrier. Le livreur l’assure qu’il le montera à l’étage.

  5. Lundi 22/1 à 14h00
    Quand Akbar rentre chez lui à 14h00, Totoche, qui attendait toujours de pied ferme le livreur, lui dit qu’il n’est pas passé. Akbar vérifie et constate avec une triste ironie que Chronopost a laissé le colis dans la boîte à lettres, contrairement aux impérieuses ins­truc­tions qu’il avait reçues et à ce qu’il avait assuré faire. « Faut-il s’en étonner ? », se demande-t-il rhé­to­ri­quement, et se répond de la même façon : « Non ».

Constatant qu’il est impossible pour un destinataire d’un envoi de déposer une réclamation sur le site de Chronopost, Akbar se retourne vers l’horloger et lui décrit ces événements. En retour, il reçoit une lettre de plates (plus que la nouvelle montre, en tout cas : son verre est légèrement bombé ; mais à quoi bon ? se demande Akbar) excuses.

Akbar jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y reprendrait plus. Le lendemain, il porte l’ancienne montre (la plus qu’élégante défunte Skagen, vous suivez ?) chez l’horloger (chez lequel il a acheté sa descendante) qui va tenter de la réparer. Rendez-vous ici dans quatre à six semaines.

Jeff et Akbar sont les personnages d’une série de bandes dessinées de Matt Groening, qui est aussi le père de la fameuse – et infâme – famille Simpson.

Bookmark and Share

9 janvier 2018

Les tribulations d’un colis en mer de Chine et ailleurs, ou, Comment les transporteurs Chronopost, DHL DPD et Päckchen n’assurent pas ce à quoi ils s’engagent ?

Classé dans : Actualité, Progrès — Miklos @ 9:54


J. J. Grandville : Les savants envoyèrent un académicien armé de ses ouvrages.

Chronopost, DHL

- 3.1.2017, 12:58, Paris : Dépôt d’une enveloppe au bureau de poste, à destination de Jakarta via Chronopost (coût : 59 €…), pour y être livrée en 48 heures.

- 4.1.2017, 01:04, Leipzig : « Colis en cours d’acheminement ».

- 4.1.2017, 08:58, Leipzig : « Acheminement retardé : départ à la prochaine liaison aérienne ou routière »

- 5.1.2017, 03:41, Jakarta : « Colis en cours d’acheminement » (les heures sont celles de Paris)

- 5.1.2017, 07:20, Jakarta : « Colis entré dans le pays de destination ». Curieux, il semblait déjà s’y trouver depuis plusieurs heures…

- 5.1.2017, 11:08, Jakarta : « Colis refusé par le destinataire. Contact expéditeur en cours. ». Faux et faux, le destinataire était chez lui avec ses proches, personne ne s’est présenté, et l’expéditeur, moi en l’occurrence, n’a pas été contacté.

- 5.1.2017, 11:54, Paris : L’expéditeur appelle Chronopost (nombreux essais, longues attentes). La personne qui lui répond lui redemande l’adresse et le numéro de téléphone du destinataire afin qu’il soit rapidement contacté. Il ne le sera pas. Cette personne confirme aussi que la mention « contact expéditeur » est mise pour la forme, mais que l’expéditeur n’est jamais contacté…

- 8.1.2017, 07:55, Jakarta : « Colis arrivé au SAV agence. Contact expéditeur ou destinataire en cours. » Faux, aucun des deux n’a été contacté.

- 8.1.2017, 11:00, Paris : L’expéditeur se rend au bureau de poste où il avait déposé l’enveloppe. La préposée essaie d’appeler à plusieurs reprises Chronopost, sans succès. L’expéditeur prend le relai. Au bout de quatre appels et une attente de plus de 10 minutes pour le dernier, la personne qui lui répond lui donne deux numéros de téléphone à joindre à Jakarta et le numéro du colis chez… DHL. L’expéditeur s’empresse de les transmettre par WhatsApp au destinataire qui les appelle : ils l’assurent qu’ils effectueront la livraison le lendemain matin.

- 9.1.2017, 6:17, Jakarta : « Livraison effectuée », donc 6 jours après l’expédition au lieu des 48 heures annoncées.

DPD

- 26.12.2017, 21:43, Paris : Commande chez Amazon d’un petit objet produit en Allemagne. Confirmation de commande, annonçant la « livraison rapide » pour « mercredi 2 janvier – samedi 6 janvier ».

- 27.12.2017, 14:47 : « Commande transmise à DPD » en Allemagne.

- 27.12.2017, 17:42 : « En transit » chez DPD Allemagne.

- 27.12.2017, 20:13 : « Nous vous informons que votre commande est en cours d’acheminement. »

- 3.1.2018, 05:59 : « Au dépôt » chez DPD France, une semaine après le début de son acheminement à partir de l’Allemagne…

- 5.1.2018, 08:58 : « En cours de livraison. »

- 5.1.2018, 19:24 : « Tentative de livraison non réussie ». Faux, personne ne s’est présenté : l’acquéreur se trouvait chez lui, à l’adresse de livraison, en compagnie de deux autres personnes qui peuvent en témoigner. Impossible de joindre DPD, message laissé sur le site d’Amazon.

- 8.1.2018, 08:20 : « En cours de livraison ».

- 8.1.2018, 14:24 : « Livré ». Effectivement, avec 2 jours de retard et sans réponse au courrier susdit.

Päckchen

- 5.10.2017, 08:16 : Commande d’un ouvrage à l’intention d’un destinataire en Indonésie. Livraison prévue : « Vendredi 20 octobre – Mardi 24 octobre ».

- 9.10.2017, 00:29 : « Votre commande a été expédiée ». Livraison : « Lundi 13 novembre 2017 », donc près d’un mois après la date mentionnée ci-dessus.

- 23.11.2017, 13:50 : La commande n’étant toujours pas livrée, courrier de réclamation à Amazon. Réponse : « There seems to be a problem with the routing of your package. I did some research with the transporter so that you can receive your order as soon as possible. […] In order to help you at my best, I immediately contacted our carrier, DP_INTL_PAECKCH […]. Exceptionally, for reasons beyond our control, this period may be extended by a few days. This is why we ask you to wait until 28 novembre 2017. […] In order to reduce your inconvenience, I requested a refund of an amount of 13.50 euros. » Il semblerait que le transporteur en question soit Päckchen International, filiale low-cost de DHL pour le transport de petits paquets.

- 17.12.2017, 00:20 : La commande n’étant toujours pas livrée, nouveau courrier de réclamation à Amazon. Réponse : « Given the delay in the delivery of yours order, it seems to me that your package has been lost. » Un remboursement du solde s’en est suivi.

Bilan

Sur trois envois, l’un n’est jamais arrivé à destination, les deux autres sont arrivés en retard, malgré le prix très élevé d’un des deux envois.

Chronopost fait partie de DPD Group, entreprise de messagerie française, filiale du groupe La Poste. Quant à DHL, elle fait partie de Deutsche Post DHL. Quand des sénateurs se recyclent dans les postes

Bookmark and Share

17 décembre 2017

Musée de l’Orangerie

Classé dans : Peinture, dessin, Photographie — Miklos @ 17:21


Claude Monet : Nymphéas (détail).
Cliquer pour agrandir.
 


Appartement de Paul Guillaume (détail). Modèle réduit au 50e.
Cliquer pour agrandir.
 


Pierre-Auguste Renoir : Yvonne et Christine Lerolle au piano.
On aperçoit à l’arrière-plan deux tableaux de Degas.
Cliquer pour agrandir.
 


Paul Cézanne : La Barque et les baigneurs.
Cliquer pour agrandir.
 


André Derain : Le Noir à la mandoline (détail).
Cliquer pour agrandir.
 

►►► Autres photos ici.◄◄◄

Bookmark and Share

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos