Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

7 août 2010

Life in Hell: Libération conditionnel

Classé dans : Actualité, Médias — Miklos @ 13:45

« Mon sang ne fit pas cent tours. Mon sang ne fit pas cinquante tours. Mon sang ne fit pas vingt tours. (J’abrège pour ne pas fatiguer le lecteur.) Mon sang ne fit pas dix tours. Mon sang ne fit pas cinq tous. Non, mesdames, non, messieurs, mon sang ne fit pas seulement deux tours. Vous me croirez si vous voulez : mon sang… Mon sang ne fit qu’un tour ! » — Alphonse Allais.

« Libération : décharge d’une ser­vi­tude. » — Dictionnaire de l’Académie française, 1777.

Le soleil se lève, Akbar aussi. Il se rend, comme chaque matin, à la salle de sport. Ce n’est pas pour conquérir le titre de Mr Muscles mais pour éviter d’esse oppressum totius corporis doloribus et surtout qu’on le traite d’opimus, se dit-il dans son meilleur latin.

La séance assidûment et péniblement achevée, Akbar s’en rentre chez lui. Comme chaque matin, il ouvre sa boîte à lettres et en retire son exemplaire de Libération. Il s’y est abonné d’une part pour soutenir la presse, mais aussi pour assurer le mens sana maintenant qu’il a veillé au corpore sano.

Sur ces entrefaites, il croise le mari de la gentille et nonobstant observatrice Michèle. Après les salutations d’usage, celui-ci lui raconte que, chaque matin, il trouve le quotidien d’Akbar par terre près de la porte cochère. Pas très cachère comme livraison, se dit aussitôt Akbar, ça doit être le « porteur spécial » vanté par le formulaire d’abonnement qui le glisse sous la porte sans se fouler. Trop spécial ce porteur, opine Akbar in petto, ça doit être le même que celui de Télérama. Le mari poursuit : c’est moi qui le dépose dans votre boîte à lettres chaque jour, c’est la moindre des choses entre voisins. Il est vraiment aussi gentil que Michèle, en conclut Akbar qui le remercie avec profusion.

Le sang d’Akbar ne fait pas cent tours (etc., vid. sup.) : il écrit une lettre à Libération et leur intime d’assurer une livraison fiable et conforme à leur engagement faute de quoi il se libérera sur le champ de cette servitude volontaire en résiliant son abonnement. En attendant qu’ils répondent, ce sera Libération conditionnel.

Jeff et Akbar sont les personnages d’une série de bandes dessinées de Matt Groening, qui est aussi le père de la fameuse – et infâme – famille Simpson.

Bookmark and Share

Un commentaire »

  1. [...] fin juillet, mais dès début août, les ennuis de couple commencent. Akbar décide que ce sera Libération conditionnel et le met en demeure de tenir ses engagements : Akbar tient bien le sien de fournir [...]

    Ping par Miklos » Life in Hell: Opération Libération, une nouvelle et prestigieuse aventure de superakbar — 7 octobre 2010 @ 1:53

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos