Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

12 octobre 2011

« 10 ans de Complément d’enquête : ces enquêtes qui ont changé la France » et le français

Classé dans : Actualité, Histoire, Langue, Médias — Miklos @ 7:54


« Bongo, il avait un bureau avec une estrade absolument énorme
qui ressemblait à un hôtel d’église »

L’émission revient sur ses moments phare (et non pas far, même si en Bretagne on trouve les deux). L’un d’eux concerne les financements cachés d’une certaine campagne présidentielle. Le sous-titrage du témoignage d’« un ex-ministre d’un gouvernement socialiste » sur les largesses d’Omar Bongo ne manque pas de sel. On espère que ce ministre savait non seulement conter (ces faits) et compter (ces sous), mais aussi écrire correctement.

Pour ceux qui croiraient que c’est une manifestation de la nouvelle ortograf altêrnativ, que nenni : on la retrouve dans un texte datant du 3 juillet 1622 et republié dans un article (Constant Verger : « L’abbaye du Bois-Grolland en Poitou ») d’un numéro de la Revue historique de l’Ouest datant de 1889 :


« Vu aussi un tailleur dépecer un ciel d’hôtel d’église et en faire des caleçons et des bas de chausse. »

À la décharge de Constant Verger (l’auteur de l’article) et du comte Régis de l’Estourbeillon (secrétaire de rédaction de la susdite revue), il semblerait que cette orthographe peu constante ait été le fait de François Cremois, « prestre et curé susdit », qui avait pris par écrit la déclaration de Maris Gentis et de Marie Couchau sa fille sur les dégâts occasionnés par le passage d’une compagnie des gens de Monsieur de Soubise « en ce bourg de Poireux ». On aurait pu croire qu’un curé serait au fait de la différence d’orthographe qui concerne un objet de son culte, mais que nenni. Peut-être a-t-il été estourbillé par cette histoire au point d’en oublier son latin français.

Quant au petit écran, ce n’est pas là que nos petites têtes blondes, brunes, rousses ou punk apprendront à écrire correctement (mais on le savait déjà). Encore faudrait-il qu’elles sachent lire rapidement les sous-titres qui défilent à toute berzingue, mais de toute façon elles préfèrent passer leur temps accrochées au tél qu’à l’hôtel ou devant un autel (voire même devant la télé).

Bookmark and Share

4 commentaires »

  1. « voire », mais pas « voire même » !!!!!

    Commentaire par francois75002 — 12 octobre 2011 @ 16:48

  2. Dans le Dictionnaire français de Pierre Richelet (1680), on lit : « Voire-même, adv.. Ces mots de Voire-même vieillissent & n’entrent aujourd’hui que dans le stile Comique, & Satirique, ou dans le plus bas stile. De sorte qu’au lieu de Voire-même, On se sert de ces mots, et même dans le beau stile, mais dans le plaisant voire même trouve encore sa place. » Le style de ce billet se voulait plaisant.

    Quant à Grévisse, plus récent, il écrit, à l’article Voire :

    Voire même, apparu au début du XVIIe siècle, est critiqué comme pléonastique. Il ne l’est pas si l’on attribue à voire son sens premier de « vraiment ». Voire même est admis par l’Académie française depuis 1835, et par Littré. Il reste courant dans la langue littéraire : Les couteaux et les pipes, voire même les chaises, avaient fait leur tapage (Musset). — Ce remède est inutile, voire même pernicieux (Ac., 1935).

    En conclusion et comme la famille d’Orange, je m’écrie et écris : Je maintiendrai.

    Commentaire par Miklos — 12 octobre 2011 @ 17:18

  3. C’est drôle que vous citiez Constant Verger, mon ancêtre alors que je venais de lire ce même passage cet après-midi pour préparer la visite de l’Abbaye demain matin par quelques personnes du voisinage intéressées.

    Commentaire par M de Maisonneuve — 15 octobre 2011 @ 0:47

  4. Effectivement ! mais avec l’internet, la probabilité de telles (ou d’autres) coincidences est plus élevée, du fait de la « proximité » d’une multitude d’informations autrefois plus difficiles à rapprocher… cela n’enlève rien au plaisir de tomber sur de telles surprises.

    Commentaire par Miklos — 15 octobre 2011 @ 15:21

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos