Miklos
« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien. » — Michel de Montaigne

This blog is © Miklos. Do not copy, download or mirror the site or portions thereof, or else your ISP will be blocked. 

8 mai 2013

Life in Hell : l’argent ne fait pas le bonheur (en fait, ça dépend chez qui il est déposé)

Classé dans : Actualité, Société, Économie — Miklos @ 1:55


Cliquer pour agrandir.

« La banque est un piège à comptes. » — Jacques Pater, Le Petit Pater illustré.

« Les journaux regorgent d’histoires de braves gens pris en otages à la banque par des gangsters, mais ils restent muets sur les cas, pourtant plus fréquents, de clients pris en otages pas leur banquier. » — Roland Topor, Jachère-party.

Enak vient d’arriver en France. Afin d’éviter de payer des frais démesurés à chaque fois qu’il tire des espèces ou effectue un achat avec sa carte de crédit étrangère, il décide d’ouvrir un compte dans son nouveau pays d’adoption (on ne mentionnera pas les parents adoptifs pour ne pas fâcher les opposants au mariage pour tous).

Akbar lui recommande sa banque. Il appelle sur le champ son agence pour leur demander où et comment faire. Aucun de ses correspondants habituels ne décroche. Il est vrai qu’ils sont graduellement remplacés par des automates, se dit Akbar in peto, mais comme aucun robot – vous savez, de ceux qui vous disent « tapez 1 si vous voulez ceci, 2 si vous voulez cela, étoile si vous n’avez rien compris et dièse pour recommencer » et qui vous fait ensuite écouter une musique lénifiante à 0,34 € la minute pendant un petit quart d’heure pour finalement raccrocher – ne se déclanche, il persévère. Finalement, son appel bascule vers une dame qui l’informe qu’Enak peut ouvrir son compte dans n’importe quelle agence tout en bénéficiant de conditions avantageuses du fait du parrainage d’Akbar.

Les deux compères se précipitent joyeusement vers l’agence la plus proche du domicile d’Enak et de son lieu de travail. Akbar la connaît, cette agence : elle est tout aussi proche de chez lui. Quand il lui arrive d’y aller, il préfère s’adresser au distributeur de billets qu’au guichet dont la préposée est bien plus froide que la machine. Mais aujourd’hui ils ne peuvent l’éviter, Akbar constatant qu’il est impossible d’ouvrir un compte par l’entremise dudit gentil distributeur. Il y entre en soupirant in peto.

L’accueil de prime abord n’est pas particulièrement aimable, les deux compères ont la nette impression de déranger l’employée en question. Akbar lui présente leur demande. Il s’entend rétorquer d’un air revendicatif qu’Enak ne peut y ouvrir un compte en bénéficiant de son parrainage. Im-pos-sible, martelle-t-elle, cela doit se faire dans votre agence, rajoute-t-elle italiquement, en précisant que ce que l’agence d’Akbar lui avait dit était « du n’importe quoi ». Elle leur propose de leur fixer un rendez-vous avec quelqu’un dans cette agence-là « dans plusieurs jours ». Ni une ni deux, ils préfèrent prendre plutôt la porte immédiatement que ce rendez-vous dans un futur incertain.

Akbar rappelle son agence. Cette fois-ci, aucune réponse : au bout d’un certain nombre de sonneries, la communication coupe sans basculer vers un humain ou un robot. La Terre se dépeuple vraiment, constate Akbar tristement.

Enak propose alors de se rendre dans une autre banque située à proximité et dont il avait relevé l’adresse. Accueillis par des sourires, ils se voient fixer un rendez-vous d’ouverture de compte dans la même journée. Ils y reviennent, et tout s’y règle en un clin d’œil.

Akbar en est maintenant à se demander s’il ne va pas changer de banque : la sienne non seulement lui prend son argent, mais le fait sans sourire ni remerciement, se dit-il prosaïquement.

Jeff et Akbar sont les personnages d’une série de bandes dessinées de Matt Groening, qui est aussi le père de la fameuse – et infâme – famille Simpson.

Bookmark and Share

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

The Blog of Miklos • Le blog de Miklos